matomo
Site de l’office de tourisme
Noirmoutier
Le blog

Découvrez
nos moments vrais

sur l'île de Noirmoutier
Trendz couple plage Ile de Noirmoutier

3 itinéraires nature sur l’île de Noirmoutier

En panne d’inspiration pour votre prochain séjour ou week-end de dernière minute ? Avez-vous pensé à des vacances nature sur l’île de Noirmoutier ? Suivez ce carnet de voyage !

En ce début d’année 2021, se ressourcer en pleine nature est recommandé pour garder la pêche et faire le plein de vitamines en hiver !


L’île de Noirmoutier est la destination nature et mer par excellence pour un dépaysement en toute intimité ! Elle nous dévoile ses plus belles facettes, sublimées par de magnifiques couleurs hivernales et des paysages sereins : de grands espaces naturels à perte de vue, 30 km de plages pour respirer le bon air marin, deux réserves naturelles où s’éparpillent joyeusement des dizaines d'espèces d’oiseaux et des animaux, des sentiers forestiers où il fait bon se promener tranquillement, le majestueux passage du Gois qui surgit tel un mirage… 


Récemment arrivée sur l’île et conquise par ses trésors paysagers, voici mes trois itinéraires nature favoris pour une escapade terre et mer dépaysante !

 

Mon carnet de voyage :

1) Itinéraire nature à pied pour les randonneurs en herbe

2) Itinéraire nature à vélo pour les fous du cyclo

3) Itinéraire nature pour les roadtrippeurs

 

 

 

 

1) Itinéraire nature à pied pour les randonneurs en herbe 

Je conseille cet itinéraire nature aux voyageurs qui souhaitent découvrir de beaux paysages de l’île en prenant leur temps.

 

Après un bon petit déjeuner copieux, je m’emmitoufle et prépare ma thermos pour une journée de randonnée sur l’île de Noirmoutier


Pour commencer cette escapade matinale, je décide de me garer près du Bois des Eloux. Cette forêt domaniale est très agréable, elle est propice aux joggings et aux balades en amoureux ou en famille. On y respire également de bonnes odeurs végétales, provenant des pins maritimes, des églantiers sauvages et d’autres arbustes odorants. C’est également ici où l’on accède au point culminant de l’île (23 m, oui on est bien en Vendée 😉), on monte légèrement sur un petit sentier forestier, pour profiter d’un joli panorama sur les reliefs du bois et l'océan à l’horizon.


Après cette jolie promenade forestière, je décide de marcher plus au sud vers la Guérinière, en longeant les bords de mer. C’est un plaisir de respirer le bon air marin près de la plage et des dunes ! Soudain, j’aperçois deux blockhaus sur la plage de la cantine, témoins du passé historique tumultueux de l’île durant la seconde Guerre mondiale.

 
Je continue mon chemin pour découvrir la plage de la Court et ses dunes. A ma gauche, se trouve le sentier des moulins, une balade réputée à La Guérinière. Ce sentier de bord de mer est très agréable avec ses quatre moulins de la Court, datant du XIXe siècle, qui surplombent l’océan Atlantique.  Intriguée, je m’approche des moulins en empruntant un des chemins forestiers.

 

 

Sentier moulins de la Guériniere ©Trendz
Sentier moulins de la Guériniere ©Trendz

 

Après les avoir admirés de plus près, je décide de me poser sur la plage de la Court pour le déjeuner. Je déguste mon plat gourmand à emporter, acheté peu de temps avant dans un restaurant à la Guérinière, tout en contemplant la mer. Ce sont des instants privilégiés pour méditer et se ressourcer loin de l’agitation citadine.


Après ce bon repas, je repars à l’aventure pour découvrir un paysage naturel différent. Je commence par longer le camping municipal de la Court, puis continue jusqu’au rond-point et la quatre voie rapide qui délimitent l’entrée de la Guérinière. Je la traverse prudemment pour me diriger vers le port du Bonhomme.

 

Cet endroit est réputé pour ses cabanes ostréicoles où l’on peut déguster sur place en saison touristique ou acheter des huîtres et fruits de mer. C’est aussi l’accès aux parcs ostréicoles de la Baie de Bourgneuf pour les professionnels. On y voit un va-et-vient de tracteurs qui descendent ou remontent la cale d'accès. Attention à ne pas les gêner durant leur travail ! Curieuse, je grimpe sur la digue le long de la piste cyclable pour prendre de jolis clichés des parcs qui ont la particularité de quadriller la mer.

 

Parcs ostréicoles du Port du Bonhomme ©J.S. Evrard
Parcs ostréicoles du Port du Bonhomme ©J.S. Evrard

 

 

Je me délecte de ce paysage atypique et remarque au loin le château, l’église de Noirmoutier-en-l’île et une étendue de couleur verte foncée. Je découvre qu’il s’agit du fameux Bois de la Chaise, le site touristique le plus réputé de l’île de Noirmoutier.
Après avoir bien profité des parcs ostréicoles, je reviens sur mes pas, traverse prudemment une nouvelle fois la voie rapide et me promène dans les rues de la Guérinière. Les maisons noirmoutrines blanches aux volets colorés sont pleines de charmes ! Après avoir rejoint ma voiture au Bois des Eloux, je me dirige vers le Polder de Sébastopol situé au sud de l’île à Barbâtre. 


Pour y accéder, j’emprunte le sentier derrière l’office de tourisme jusqu’au petit parking situé à l’entrée du Polder de Sébastopol. Classé réserve naturelle régionale depuis 2008, il s’agit d’une grande réserve ornithologique. C’est un véritable paradis pour un grand nombre d’espèces d’oiseaux, d’animaux, d’insectes qui s’y réfugient, mais également pour les végétaux qui prospèrent toute l’année.


Au bout du chemin, je monte sur la digue par un petit escalier. Grande surprise ! Sur ma gauche, une vue panoramique sur la mer et à droite, une vue globale sur le polder et ses oiseaux. Attention à regarder ses pieds, la digue n’est pas large et il n’y a pas de barrière ! Si vous avez le vertige, vous pouvez, à plusieurs endroits, retourner sur le sentier principal en descendant par l'un des escaliers (certains ont des marches hautes !). 

 

Oiseaux Polder de Sébastopol ©Valerie Lanata
Oiseaux Polder de Sébastopol ©Valerie Lanata

 

Saviez-vous que l’office de tourisme de l’île de Noirmoutier propose une balade ludique et interactive au Polder de Sébastopol et au passage du Gois ? Il suffit de télécharger une application smartphone gratuite pour découvrir les lieux en compagnie de Louise la Loutre.

Amusant et regorgeant d’informations sur l’histoire du Polder, du Gois et des espèces qui y vivent, c’est un parcours que je recommande pour les petits et les grands qui ont su garder leur âme d’enfant.
En savoir plus sur cette balade ludique à pied ! 


En continuant tout droit sur la digue, j’aperçois à l’horizon la côte et les balises du passage du Gois qui se rapprochent au fur et à mesure que je m’avance. 


Le Passage du Gois est majestueux ! C’est une chaussée submersible incroyable, mesurant 4,150 km, qui a la particularité d’être couverte à marée haute et de se découvrir à marée basse. Les voyageurs en auto, à vélo ou à pied peuvent ainsi la traverser à marée basse. Des instants inoubliables ! 


Saviez-vous que « Gois » signifie « goiser » en patois local et que cela signifie « marcher en se mouillant les sabots » ? Après avoir vérifié plusieurs fois les horaires de marées, je décide de me « mouiller les sabots » à la recherche de mon dîner de ce soir. Un bon festin bien mérité après cette pêche à pied, juste après avoir médité un instant lors du coucher de soleil. Mon itinéraire nature à pied sur l’île de Noirmoutier touche à sa fin. J’espère qu’il vous aura inspiré !

 

Coucher soleil passage Gois ©Romane Chaffin
Coucher soleil passage Gois ©Romane Chaffin

 

En savoir plus sur l’itinéraire nature à pied à la Guérinière  
En savoir plus sur l’itinéraire nature à pied au Polder de Sébastopol et au passage du Gois 

 

 


2) Itinéraire nature à vélo pour les fous du cyclo

Je recommande cet itinéraire nature aux voyageurs qui désirent visiter les incontournables du nord de l’île de Noirmoutier à vélo.


Aujourd’hui, je voyage de nouveau au vert, à vélo. Quelques jours auparavant, j’avais contacté un loueur de vélo qui m’a proposé un VTC confortable avec un panier pour y déposer mon sac. Pressée d’entamer cette boucle, j’enfile des vêtements chauds, un coupe-vent et un casque, puis enfourche mon cyclo pour une journée de visite du nord de l’île à vélo


Je débute cet itinéraire nature par une visite du centre historique de Noirmoutier-en-l’île. On y voit l’église Saint-Philibert et le château-musée de Noirmoutier-en-l’île. Ce dernier, édifié à la fin du XIIème siècle, est l’un des châteaux les mieux conservés de la région Grand Ouest. Il connut plusieurs invasions barbares et épisodes troubles durant les sombres guerres de Vendée. L’église Saint-Philbert, construite à la fin du XIe siècle, est remarquable avec son chœur de style roman et sa nef à l’architecture gothique.  

 

Je poursuis ma visite en déambulant dans les ruelles du quartier Banzeau, un très joli quartier historique avec de belles maisons hautes aux charmants volets et portes en bois colorés, quelquefois ornées de végétation et de décorations insolites. 

 

Quartier Banzeau ©Trendz
Quartier Banzeau ©Trendz

 

Je continue mon itinéraire nature à vélo en longeant le port de Noirmoutier-en-l’île, remarquable avec ses somptueux voiliers, dont le fameux Martroger, un des emblèmes de l'île.


Après avoir pris de belles photos, j’emprunte la longue jetée Jacobsen. Elle offre une belle promenade pour les marcheurs et cyclistes ! Sur la gauche, on peut observer plusieurs espèces d’oiseaux de la réserve de Müllembourg  et à droite, la mer. Au bout de cette jetée, je découvre un beau panorama sur le château, l’église et le port de Noirmoutier-en-l’île ainsi qu’un sentier dunaire.  Je décide de l’emprunter pour pédaler jusqu’au Fort Larron, un autre joli point de vue donnant sur le marais de Müllembourg


Je continue ma balade nature en entrant au fameux Bois de la Chaise, réputé pour ses arbres et espèces végétales méditerranéennes. Ainsi, on peut admirer de beaux chênes verts massifs, des arbousiers et même des mimosas qui fleurissent et colorent le bois en jaune entre fin janvier et février. Cette île aux Mimosas attire de nombreux visiteurs curieux de les découvrir.


J’emprunte l’allée des Sableaux et suis intriguée par cette route entourée d’arbres noueux et torturés. On a l’impression d’être dans une scène d’un film fantastique ou d’aventure ! Je longe ensuite le camping Huttopia jusqu’à la grande plage des Sableaux, bordée de jolies cabines blanches. Réputée pour être la plage familiale en saison touristique, il est amusant de compter le nombre de cabines et de trouver sa préférée. Personnellement, j’ai un faible pour la cabine numéro 8. 
 

Plage des Sableaux ©J.S. Evrard
Plage des Sableaux ©J.S. Evrard

 

Après avoir déambulé sur la plage, direction l’avenue Georges Clemenceau pour accéder à la mythique plage des Dames. Elle est célèbre pour sa jolie promenade, entre cabines et arbres massifs torturés par le vent, mais également la pointe de Saint-Pierre, rocheuse et boisée, donnant sur la plage des Sableaux. Un point de vue idyllique pour un week-end en amoureux ! Sur cette plage, on peut admirer en arrière-plan la fameuse estacade, le ponton en bois emblématique du Bois de la Chaise. J’y ai accédé en empruntant un sentier forestier. 

 

 

Plage des Dames ©J.S. Evrard
Plage des Dames ©J.S. Evrard

 

Après être revenue sur mes pas et remontée sur mon vélo, je me dirige vers l’allée des soupirs pour rejoindre la plage de l’Anse rouge. Celle-ci a la particularité d’être surplombée par la tour plantier, une villa historique insolite aux allures de phare. Très originale !


Emerveillée par cette crique rocheuse très intimiste et pleine de charmes, je décide de m’y installer pour y déguster mon panier-repas, récupéré dans un restaurant proposant des plats à emporter.


Après une pause bien méritée, je reviens sur mes pas et me dirige rapidement à droite pour accéder à la sublime plage des Souzeaux, une crique entourée de grandes villas historiques ! Je longe ces différentes villas majestueuses et uniques de par leur architecture typique de la bourgeoisie du XIXème siécle.

 

Je m’engage ensuite sur un virage à gauche pour déboucher sur l’allée de la Clère, puis continue tout droit jusqu’à l’ancien village de pêcheur du Vieil. Sur mon chemin, il y a plusieurs accès pour rejoindre la belle plage de la Clère, très photogénique puisque l’on peut contempler le rocher du Cob et les jolies maisons de pêcheurs du Vieil à gauche. 


Arrivée à destination, je suis agréablement surprise par le dédale des charmantes ruelles étroites du paisible village du Vieil. On s’y sent bien ! En observant les petites maisons blanches aux volets et portes colorés et les ruelles blanches débouchant sur des criques, je trouve qu’il y a comme un petit air de Grèce ! Voici mes points de vue préférés : la plage du Mardi Gras, du Vieil et de la Madeleine et leurs jolies maisons de pêcheurs pieds dans l’eau. De quoi prendre de jolis clichés et garder de beaux souvenirs !

 

 

Le Vieil ©J.S. Evrard
Le Vieil ©J.S. Evrard

 

Après m’être promenée sur la plage de la Madeleine, je continue mon périple à vélo en longeant l’ancienne abbaye La Blanche jusqu’à atteindre le chemin de la Gogue. Je tourne ensuite à droite, rue du Martroger, puis à gauche rue de la Linière. Sur mon chemin, il y a plusieurs accès à la jolie plage de La Linière. Si le temps est clément, on peut repérer à l’horizon les stations balnéaires du département de Loire-Atlantique, telle que Pornic.

 

En continuant tout droit, j’atteins le port de l’Herbaudière, animé en saison estivale. Je m’amuse à prendre en photo les bateaux de pêche et de plaisance, avant d’emprunter la rue de la pointe pour rejoindre les blockhaus de l’Herbaudière. Ces derniers sont situés près d’une belle côte rocheuse, idéale pour contempler la mer et profiter de l’instant. Je termine ma boucle à vélo en remontant la D5 jusqu’au centre-ville de Noirmoutier-en-l’île. Quel bel itinéraire nature !


En savoir plus sur l'itinéraire nature à vélo nord de l'île de Noirmoutier !

 

Port de l’Herbaudière ©Office de tourisme de l’ile de Noirmoutier
Port de l’Herbaudière ©Office de tourisme de l’ile de Noirmoutier

 

3) Itinéraire nature pour les roadtrippersJe propose cette fois-ci un itinéraire nature pour les roadtrippeurs qui veulent découvrir les lieux incontournables de l’île de Noirmoutier en une seule journée.


Après un café serré, c’est parti pour un autotour complet de l’île de Noirmoutier !
Après m’être garée sur le grand parking de l’Etier, situé à l’entrée de la ville et avoir traversé le pont avec ses pêcheries et grands filets sur la gauche, j’entame ma visite au centre-ville historique de Noirmoutier-en-l’île. J’emprunte la rue commerçante piétonne pour y découvrir quelques petits commerces ouverts en hors-saison et récupérer mon plat à emporter que j’ai commandé la veille ! Au bout de la rue commerçante se trouvent deux sites remarquables, classés tous les deux Monument Historique : le château-musée et ses hauts remparts, édifiés à la fin du XIIème siècle et l’église Saint Philibert, construite vers 674. 


A proximité de l’église se trouve le quartier historique de Noirmoutier-de-l’île, le quartier du Banzeau. Très authentique et haut en couleurs, c’est un régal de se perdre dans ses ruelles étroites et de prendre en photos les belles maisons hautes et le détail des volets, des portes d’entrées insolites et des murets en pierre ornés de végétaux.
Je retourne sur mes pas et me dirige maintenant vers le port de la ville pour admirer les beaux bateaux de plaisance et le Martroger, le voilier emblématique de l'île.

 

Port de Noirmoutier-en-l'île ©Trendz
Port de Noirmoutier-en-l'île ©Trendz


De retour au parking de l’Etier, je décide de me diriger cette fois-ci au Bois de la Chaise. C’est, sans aucun doute, le site le plus réputé de l’île de Noirmoutier avec ses villas historiques nichées au creux des arbres et plantes méditerranéennes : chênes vert, arbousiers et même des mimosas qui s’épanouissent entre fin janvier et février. A cette période, l’île se colore en jaune, ce qui explique son surnom « d’île aux mimosas ». 


Au Bois de la Chaise, il y a de nombreux endroits charmants et des criques rocheuses qui vous promettent de jolies découvertes : la mythique plage des Dames, célèbre pour ses cabines de plage, sa vue sur l’estacade (le grand ponton en bois emblématique de l’île), la plage de l’Anse rouge avec sa tour plantier aux allures de phare et ses rochers, la très belle plage des Souzeaux entourée de majestueuses villas historiques et la plage des Sableaux familiale et ses cabines blanches.

 

Plage des Sableaux ©J.S. Evrard
Plage des Sableaux ©J.S. Evrard

 

Charmée par la plage des Sableaux, je décide de m’y installer pour le déjeuner et savoure mon plat à emporter récupéré chez un restaurateur de l'île


Après ce bon repas, c’est reparti pour une balade au village du Vieil . Avec ces charmantes maisons de pêcheurs aux volets colorés les pieds dans l’eau, ses ruelles paisibles amenant vers des criques paisibles… Il y a comme un petit air de Méditerranée !


Après avoir déambulé dans le dédale des ruelles du Vieil, en route vers le port de l’Herbaudière. Celui-ci, très animé en haute saison, garde toute son authenticité avec ses bateaux de pêche colorés et ses bateaux de plaisance. Je continue ma visite près de la côte rocheuse, située près des blockhaus de l’Herbaudière
Après avoir crapahuté sur les rochers, je retourne vers Noirmoutier-en-l’île. Après avoir repéré le magasin Gamm Vert et la coopérative agricole, je tourne immédiatement à droite pour sillonner la route panoramique des marais salants. Je suis émerveillée par ces marais salants, qui se succèdent les uns après les autres, sublimés par les couleurs hivernales.

 

Marais salants ©J.S.Evrard
Marais salants ©J.S.Evrard

 

Les sauniers exploitent le sel uniquement en été mais ils entretiennent leurs marais toute l’année. Qu’importe ! Pouvoir profiter de ces sublimes paysages naturels, façonnés par l’homme, croiser plusieurs espèces d’oiseaux dont certains sont migrateurs ou même des chevaux et des ânes est une chance ! Les couleurs sont superbes ! Au bout de cette route sinueuse se trouve l’entrée de l’Epine.
 
L’Epine est un charmant village avec ses jolies ruelles bordées de murets en pierre et ses maisons à l’architecture typique noirmoutrine. Après avoir parcouru les rues, me voici au Port du Morin,  un port de plaisance où il fait bon se promener pour y admirer les bateaux, la côte et les moulins de l’Epine. Si vous empruntez le sentier à droite du port, vous déboucherez sur la pointe du Devin, un bel endroit pour contempler la plage de Luzéronde, connue pour être l’un des meilleurs spots pour profiter d’un coucher de soleil sur l’île de Noirmoutier. 

 

Port du Morin ©Office de tourisme de l’île de Noirmoutier
Port du Morin ©Office de tourisme de l’île de Noirmoutier

 

Après cette promenade, je me demande ce que je vais manger ce soir. Je découvre que le Port du bonhomme et La Nouvelle Brille  proposent des ventes en direct d’huîtres et fruits de mer. Cela tombe bien ! Je voulais manger local ! Je m’empresse de me diriger vers le Port du Bonhomme pour choisir des huîtres et soupes de poissons.


Avant de rejoindre mon hôtel, je me presse pour ne pas manquer le coucher de soleil sur le passage du Gois. Il est magnifique ! Les couleurs rendent ce site encore plus magique. Saviez-vous qu’il y a 9 balises sur cette chaussée submersible de 4,150 km ? Elles servent de refuge aux voyageurs téméraires qui ont oublié de consulter les horaires de marées du Gois. Un bel itinéraire nature pour tous les amoureux de nature !

 

En savoir plus sur cet itinéraire nature en mode roadtrip !

 

Coucher soleil au passage du Gois ©Romane Chaffin
Coucher soleil au passage du Gois ©Romane Chaffin


Ce carnet de voyage et ces trois itinéraires nature vous ont inspiré ? Consultez maintenant les hébergements disponibles pour organiser votre prochain séjour ou week-end de dernière minute sur l’île de Noirmoutier !

 


 

Derniers commentaires

Nicole Denis

Merci pour ce beau commentaire qui nous donne envie d'y retourner.
J'ais eu la chance de visiter votre ile "enfin une partie"par deux fois, mais il y a tellement de belles choses que dés que je pourais, je reviendrais.

Nicole

Léa, dénicheuse de bons plans

Merci pour votre commentaire ! Je suis ravie que cet article vous ait plu et que cela vous donne envie de revenir sur l'île de Noirmoutier !
A bientôt !

Ouvrard Marie-Cécile

Baratin, baratin.....On préférerait une carte et des itinéraires précis.
A part cela, Noirmoutier est une très belle île où j'ai passé de très bonnes vacances dans ma jeunesse !

Léa, dénicheuse de bons plans

Bonjour Madame,
L'île de Noirmoutier est, en effet, une très belle île où il fait bon de vivre.
Cet article "inspiration" se veut synthétique mais il y a plusieurs liens URL qui redirigent vers d'autres pages de notre site web. Ces dernières expliquent plus en détail les itinéraires et sont illustrées de cartes.
Voici, de nouveau, les liens :
- Randos à pied : https://www.ile-noirmoutier.com/fr/que-faire-sur-l-ile/les-randonnees-d…
- Balades à vélo : https://www.ile-noirmoutier.com/fr/que-faire-sur-l-ile/lile-de-noirmout…
- Visite de l'île en voiture : https://www.ile-noirmoutier.com/fr/visiter-lile-en-une-journee.html
Bonne journée,
A bientôt sur l'île de Noirmoutier !

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

À lire aussi

Les restaurants proposant des plats à emporter sur l'île de Noirmoutier - ©JS Evrard
Lire l’article
écrit par Léa, dénicheuse de bons plans
Actus/Nouveautés

Les restaurants plats à emporter sur l’île de Noirmoutier

Lire l’article
Mimosas ©Office de tourisme de l île de Noirmoutier
Lire l’article
écrit par Léa, dénicheuse de bons plans
Actus/Nouveautés

L’île de Noirmoutier, l’île aux Mimosas

Lire l’article